Seuil des Grenadières : le début du chantier…

Qu’est-ce qu’un seuil ? 

Un seuil (ou «levée») est un ouvrage en travers d’un cours d’eau, généralement en pierres maçonnées ou en béton. Édifiés à l’origine pour rehausser le niveau d’eau d’une rivière, et ainsi être utilisé pour l’irrigation, pour faire tourner la roue d’un moulin, pour alimenter un plan d’eau ou encore protéger contre la déstabilisation des fondations de ponts, les seuils n’ont aujourd’hui souvent plus d’utilité et ne sont plus entretenus. C’est le cas du seuil des Grenadières.

Pourquoi ces travaux ?

La destruction de ce seuil permettra d’améliorer la qualité de la rivière en restaurant son lit et ses berges et en permettant aux espèces aquatiques (poissons…) présentes dans l’Azergues de coloniser la Brévenne et la Turdine. Sur ce secteur, la rivière et ses abords vont être réaménagés pour redonner un caractère plus naturel au cours d’eau et lui offrir plus de place pour déborder.

Où se situe ce seuil ?

Ce seuil se trouve sur la Brévenne, sur les communes de Châtillon d’Azergues et Fleurieux sur l’Arbresle. Il est en contrebas de la RD596 allant de L’Arbresle à Pont Dorieux. Ce seuil a été très endommagé par les crues successives connues récemment sur la Brévenne.

Avancement des travaux. 

Avant de commencer les travaux de démolition du seuil et réaménagement du tronçon à proprement parler, un chantier d’abattage des arbres a eu lieu en février, hors période végétative et de reproduction et nidification des oiseaux.

Les travaux débuteront en juillet 2018 : le gros des terrassements se fera pendant l’été, entre juillet et octobre, et la végétalisation aura lieu en novembre.