le barrage écrêteur de crues est en service !

Le barrage de stockage des crues sur la Turdine à Saint-Romain-de-Popey a été réceptionné début octobre. Il est maintenant pleinement opérationnel. Son intégration dans le paysage va se modifier au fil du temps avec la croissance des végétaux, et il reste à l’équiper d’une station automatisée de mesures des hauteurs d’eau

******************************************************************************

La construction du barrage écrêteur de crues sur la Turdine a débuté en août 2016. La phase cruciale de construction du pertuis, l’ouvrage bétonné dans lequel passera la Turdine, et qui régulera les débits en cas de crue, s’est achevée en avril 2017.

Ce début d’été a vu la mise en place de l’évacuateur de crues et du bassin de dissipation, tous deux enrochés, et qui serviront à accueillir les eaux si le barrage venait à « surverser ».

Le basculement de la Turdine sous le barrage et dans son « nouveau lit » a eu lieu le 21 juillet dernier. La dérivation de la Turdine creusée pour les besoins du chantier est donc rebouchée et le chantier achevé. Toute la végétalisation se fera à l’automne, période propice pour les plantations.

Voir tous les films concernant ce chantier

******************************************************************************

Les premières étapes du chantier de construction du barrage écrêteur de crue, à savoir la dérivation de la Turdine afin de travailler au sec et la construction de la paroi étanche sous le futur ouvrage pour éviter les écoulements d’eau qui déstabiliseraient le barrage, ont été réalisées au cours de l’automne 2016.

L’étape actuelle, qui dure depuis plusieurs mois, consiste à la mise en place de pièces préfabriquées d’une longueur de 3 mètres, qui constitueront le futur lit de la rivière sous le barrage, et sur lesquelles seront montés les coffrages pour créer le pertuis (la galerie qui permettra le passage de la Turdine sous le barrage).

Un important travail de conception a été mené en amont de cette étape, dans le but de rendre le pertuis facile à franchir par les poissons :

–          Le radier, c’est-à-dire le fond du pertuis, reproduit un fond couvert de galets, et sera parsemé de plots en béton, afin de casser la vitesse de l’eau et permettre aux poissons de remonter le courant ;

–          La mise en place de végétation de part et d’autre de l’ouvrage, au bord de la rivière, permettra de ne pas passer brusquement de l’ombre à la lumière en traversant le pertuis, ce qui peut également être un élément gênant pour la faune.

Cette étape est quasiment terminée, et les terrassements du barrage pourront reprendre, pour une fin de chantier prévue fin juillet 2017.

*********************************************************************************

LES PHOTOS DU CHANTIER DE CONSTRUCTION DU BARRAGE ECRETEUR DE CRUE sont ici.

Le chantier du barrage de stockage des crues sur la Turdine à Saint Romain de Popey a débuté au cours de cet été. Les premiers coups de pelleteuse ont été donnés mi-août.

Mais un barrage de stockage de crue, qu’est-ce que c’est? Pour quoi? Comment?

Toutes les réponses à vos questions… c’est ici

slide
Dérivation de la Turdine
Afin de travailler « au sec » pour construire le futur barrage, la première étape du chantier consiste à dériver la Turdine de son lit d’origine et à la « pousser » en bordure du chantier. Elle retrouvera son ancien lit refait à neuf, qui passera sous l’ouvrage, en début de printemps 2017.
slide
Dérivation de la Turdine
slide
slide
Construction de la paroi étanche
Une paroi étanche est coulée sous le futur ouvrage. Il s’agit d’un mélange de ciment et d’argile, qui empêchera d’éventuels écoulements souterrains de venir déstabiliser le remblai. Elle descend à 4 mètres de profondeur environ, jusqu’à la roche qui se trouve sous les terrains. Elle traverse le fond de la vallée.
slide
Paroi étanche
slide
Les points sensibles sont balisés
slide
slide
slide
Le début des remblais
Les engins commencent à monter le barrage, un remblai en terre très compactée.
slide
La pose du pertuis
Le système qui permet de réguler le débit sortant du barrage, et de stocker les crues à l’amont s’appelle le pertuis. Il s’agit d’une galerie d’environ 5 mètres de large sur 3 mètres de haut, pour une longueur de 30 mètres environ. Son fond a été étudié pour permettre la remontée des poissons.
slide
La pose du pertuis
slide
La pose du pertuis
Les pièces du pertuis sont fabriquées près de Roanne, par morceaux de 2 mètres, et sont amenées par camion où elles sont agencées ensemble. Un coffrage permettra ensuite de terminer la galerie puis de finir le remblai au-dessus.
slide
Fond du pertuis, le radier
slide
Mise en place de plots en béton qui casseront la vitesse de l'eau et permettront aux poissons de remonter le courant.
slide
Montage de la galerie
PrevNext