Amélioration de la qualité de l’eau

LE CONTEXTE

Afin de connaitre l’état de pollution de nos cours d’eau, un suivi de qualité de l’eau a été mis en place sur le bassin versant à partir de plusieurs points de prélèvement :

  • Sur la Turdine à l’Arbresle et sur la Brévenne à Sain Bel. Ces deux stations sont des points de suivi régionaux.

Qualité de la Brévenne à Sain Bel 

Qualité de la Turdine à l’Arbresle  

  • Sur la Brévenne à Lozanne, au point de fermeture du bassin versant. C’est le point de référence du suivi qualité du contrat de rivières au cours de la période 2009-2016.

Les principaux dysfonctionnements de notre bassin :

  • La concentration en nitrates est élevée en hiver sur la Brévenne, surtout sur la partie amont. Ils peuvent provenir de rejets domestiques ou agricoles (élevage, fertilisation) et révèlent une contamination de fond par les nitrates d’origine agricole dès la tête de bassin. Les nitrates peuvent provenir du lessivage des sols en hiver ou de rejets, en cas de sous-dimensionnement ou dégradation des cuves de stockage des effluents.
  • La qualité des cours d’eau est médiocre au regard du paramètre « matières phosphorées », qui est d’ailleurs souvent le plus déclassant pour la qualité des cours d’eau de notre bassin versant. Ce constat est fortement aggravé en période d’étiage. Les éléments phosphorés proviennent des rejets domestiques (classiquement non traité dans les stations d’épuration) et de l’élevage.
  • On retrouve de nombreux micropolluants (hydrocarbures, PCB, pesticides…) et métaux lourds (cuivre, zinc, plomb…) dans les sédiments. Ils peuvent provenir en petite partie du fond géochimique mais reflètent surtout l’activité industrielle et les rejets associés (passés ou présents).
  • A chaque analyse, le constat est le même : on retrouve plusieurs molécules de pesticides. Ce sont en majorité des herbicides, et la grande championne est la molécule de glyphosate et son dérivé, l’AMPA. Toutefois, les molécules retrouvées n’ont pas une origine précise et sont utilisées aussi bien dans le monde agricole que non agricole : les communes dans les espaces publics (trottoirs, cimetière, terrains de sport…), les particuliers dans leur jardin et cour, la SNCF…